Menu
Menu

Meet the makers : Gof’, recycleur et concepteur

Aujourd'hui, on se concentre sur le travail de Max. Membre du fablab depuis 2 ans, il s'amuse à déjouer les limites apparentes des matériaux de récupération.

Quel est ton profil de maker ? Artiste et maker depuis toujours ?
Je suis curieux de tout depuis toujours mais à l’aise d’expérimenter le travail manuel seulement depuis peu. J’ai toujours aimé l’art et spécialement l’artisanat. Un peu geek je dirais que le fablab m’aide à appréhender et me sentir à l’aise avec le travail du bois.

Qu’est-ce qui a éveillé ton intérêt pour les fablabs ? Qu’est-ce qui t’a motivé à venir ?
J’étais vraiment intéressé par les fablabs en voyant tout l’étendue possible des réalisations sur internet.. La rencontre avec Xavier, le responsable du Cityfab2, a été l’étincelle qu’il me fallait pour franchir le pas. Je ne le regrette pas. Ce qui m’intéresse le plus  est de travailler les matériaux de récupération et de pouvoir déjouer les limites apparentes des matériaux.

Quels sont les avantages à venir utiliser un lieu comme le cityfab2 ?
Je suis venu au début beaucoup uniquement pour utiliser du simple matériel de menuiserie et voir ce qui était fait dans le Fablab. La mutualisation des outils permets d’avoir des couts bas pour s’essayer à de nouvelles techniques. Cela a toujours été un moteur pour moi. Aujourd’hui, j’utilise un grande partie des outils, mais principalement la CNC et la découpeuse laser. Voir les travaux et activités des utilisateurs et formateurs du fablab a aussi une influence sur moi. Je souhaite par exemple m’essayer au travail du cuir lors d’une de vos nouvelle formation.

Quelle est ta machine de prédilection ? Pourquoi ?
Pour le moment, la machine que j’utilise le plus clairement la découpeuse laser, la plus facile à maitriser. J’aimerais bientôt m’essayer à la découpeuse de métal pour mettre en pratiques mes nouvelles connaissances en soudure mais aussi le tour à bois qui a l’air spécialement cool à utiliser

Explique nous un de tes projets.
Je viens tout juste de terminer un sac à main en contreplaqué en utilisant la technique des living hinges, des charnières pour rendre flexible le bois. Cette technique permet de contourner certains problèmes lié à la rigidité du bois et d’avoir moins de déchets.  Le maillage des découpes nécessaire au living hinges est très esthétique, ce qui ne gâche rien! Sinon, de manière continue, je travaille sur l’assemblage de chutes de bois coupées de façon angulaire et assemblées afin d’en faire des plateaux, où autre à venir 😉

 

Vous aussi vous voulez venir au fablab ? Formez-vous à la machine de votre choix et venez explorer votre créativité ! Découvrez nos formations. 

 

 

 

Meet the makers : Bill Schmitz, maroquinier et designer

Lire plus

Meet the makers : Gof’, recycleur et concepteur

Aujourd'hui, on se concentre sur le travail de Max. Membre du fablab depuis 2 ans, il s'amuse à déjouer les limites apparentes des matériaux de récupération.

Lire plus

Meet the makers : Eclipse Project, créateaur de lunettes de soleil mécaniques

Aujourd'hui, on se concentre sur le travail de Daniel Ursul. Habitué du fablab, il fabrique des "smart" lunettes de soleil à l'aide de l'impression 3d à poudre et de la découpe laser. Nous lui avons posé quelques questions pour qu’il nous parle de son expérience au lab...

Lire plus

Meet the makers : Pierre Ow, artiste multidisciplinaire

Focus sur Pierre Ow, un de nos fidèles usagers au Cityfab2 et artiste multidisciplinaire. Avec le découpeur laser il réalise de beaux tableaux en bois. Nous lui avons posé quelques questions pour qu’il nous parle de son expérience au fablab...

Lire plus

Meet the makers : Kristoffel Verdonck, créateur de meubles

Focus sur Kristoffel Verdonck, un de nos fidèles usagers au cityfab2 et créateur de mobilier moderne de style Bauhaus. A l'aide de barres d'acier pliées et soudées, il fabrique entre autre des chaises. Nous lui avons posé quelques questions pour qu’il nous parle de son expérience au fablab.

Lire plus

La production locale bruxelloise

Depuis maintenant une vingtaine d’années, beaucoup d’efforts ont été réalisés afin de rendre nos villes attractives et centrées sur l’humain. Des quartiers résidentiels ont fleuri, pensés avec une attention particulière sur la mixité urbaine, les projets de construction ou de rénovation deviennent des « places to be »…

Lire plus